RSF: IRAN  Conservatives muzzle the Internet during elections

 

Reporters Without Borders (http://www.rsf.fr/)

 

The Internet under surveillance

24 February 2004

 

IRAN

Conservatives muzzle the Internet during elections

Judge Said Mortazavi signals closure of pro-reformist news web site www.emrooz.ws

Iranian authorities have followed official harassment of pro-reformist newspapers with an attack against online news publications, said Reporters Without Borders, which protested at the latest development.

Judge Said Mortazavi announced on 23 February that he would shortly shut down the pro-reformist web site www.emrooz.ws

Calling for the site to be made available again in Iran, the international press freedom organisation said, "The Internet is now regularly used by Iranians to access independent news, despite controls put in place by the authorities.

"We call on conservative judges to halt their ideological censorship of the net, which has clearly intensified during this electoral period."

Emrooz has been blocked in
Iran since the start of the year but remains accessible from abroad. The decision announced by Judge Mortazavi will shortly mean a complete shutdown of the news site, viewed as "damaging to the security" of Iran.

The independent online news site www.gooyaa.com, popular with Iranian Internet-users, was also added to the "black list" at the start of the year. Reporters Without Borders has information that this order has since been lifted.

Weblogs - personal or collective pages in which Internet users make their own comments about the news - are also subjected to censorship by the conservatives. Among the 50 or so bloggers commenting on the Iranian elections are: http://sobhaneh.com and a collective weblog "news about the boycott"
(http://home.c2i.net/hasanagha/tahrim/tahrimmajles01.htm).

The authorities have also stepped up harassment of the news site www.rouydad.ws which has been the target of technical strikes that made it inaccessible for several days.  Rouydad.ws has officially been blocked from 18 February onward and may be soon closed down by the authorities.

Finally, the Reporters Without Borders site www.rsf.org (available in Farsi), has recently been added to the list of filtered sites and is therefore now unavailable in
Iran.

As the organisation revealed in its previous report on free expression on the Internet (available on  www.internet.rsf.org)
Iran is very repressive towards the Internet and managers of online publications. Censorship, which is officially said to protect people against immoral content, quickly extended to political news. It is moreover now easier to access pornographic sites on the Internet in Iran than those of censored pro-reformist publications.

According to information obtained by Reporters Without Borders, Iranian delegations are currently in France and Germany with the aim of updating technical means for the Islamic Republic of Iran to control the Internet.

En français

_____________________________________________________________________________

Internet sous surveillance

24 février 2004

 

IRAN

Les conservateurs musellent Internet durant les élections

Le juge Saïd Mortazavi a annoncé, le 23 février 2004, sa volonté de fermer le site d'information www.emrooz.ws, proche des réformateurs.

Après les journaux, c'est au tour des publications en ligne de subir le harcèlement des autorités. Le juge Saïd Mortazavi a notamment annoncé, le 23 février 2004, la fermeture prochaine du site d'information www.emrooz.ws, lié au courant réformateur.

Reporters sans frontières condamne cette déclaration et demande que cette publication soit de nouveau accessible en Iran. "Le Net est aujourd'hui largement utilisé par les Iraniens pour accéder à une information indépendante, malgré le contrôle exercé par les autorités. Nous demandons aux juges conservateurs de cesser leur censure idéologique de la Toile, qui s'est manifestement intensifiée pendant cette période électorale", a déclaré l'organisation.


Emrooz est bloqué en Iran depuis le début l'année. Il est cependant toujours accessible à partir de l'étranger. La décision du juge Mortazavi devrait entraîner prochainement la fermeture complète de ce site d'information, déclaré "nuisible à la sécurité" du pays.

Le journal en ligne indépendant www.gooyaa.com, très apprécié des internautes du pays, a également été ajouté, début janvier, à la "black list" du Net iranien. Selon nos informations, l'ordre de blocage aurait été levé depuis. Les weblogs - pages personnelles ou collectives où des internautes commentent l'actualité - sont également soumis à la censure des conservateurs. Parmi la cinquantaine de ces mini-sites commentant l'élection iranienne, on peut citer http://sobhaneh.com et un weblog collectif "d'information sur le boycott" (http://home.c2i.net/hasanagha/tahrim/tahrimmajles01.htm).

De même, le site d'information www.rouydad.ws est harcelé par les autorités. Il a été l'objet d'attaques informatiques qui l'ont rendu inaccessible pendant plusieurs jours. Rouydad.ws a ensuite été officiellement bloqué par les autorités depuis le 18 février 2004 et pourrait être finalement fermé dans les prochaines semaines.

Enfin, le site de Reporters sans frontières, www.rsf.org (disponible en persan), a été récemment ajouté à la liste des sites filtrés. Il est donc aujourd'hui inaccessible en Iran.

Comme l'a dénoncé l'organisation dans son précédent rapport sur la liberté d'expression sur Internet (à consulter sur www.internet.rsf.org), l'Iran est un pays très répressif envers la Toile et les responsables de publications en ligne. La censure, officiellement destinée à protéger la population contre des contenus immoraux, s'est rapidement étendue aux informations politiques. Il est d'ailleurs aujourd'hui plus facile d'accéder, sur le Net iranien, à des sites pornographiques qu'à des publications réformatrices censurées.

Selon des informations recueillies par Reporters sans frontières, des délégations officielles seraient en visite en France et en Allemagne, à la demande des aurorités, afin de renouveler le matériel de contrôle du Réseau de la République islamique d'Iran.

 

-- 

Julien Pain
Bureau Internet / Internet desk
___________________________________________

Reporters sans frontières / Reporters Without Borders
TEL: ++ (0) 1 44 83 84 71
FAX: ++ (0) 1 45 23 11 51
internet@rsf.org

www.internet.rsf.org